• Comments: 0
  • Posted by: FELINE

Michelle Yakice, l’humaniste

Faisant partie des pionniers de la mode en Côte d’Ivoire, Michelle Yakice est un exemple de femme forte et déterminée. Véritable repère pour la jeune génération, cette mère féline a un parcours des plus inspirants. Son nom représente une marque, une école, un centre de tissage, un incubateur de mode, un centre des métiers … Zoom !

La Formatrice

Du haut de ses 40 ans d’expériences dans le domaine de la mode Michelle Yakice modéliste de formation, spécialisée dans la confection, le tissage de pagnes en coton et d’autres fibres textiles a en elle la volonté de transmission de savoir et de savoir-faire, ainsi elle fonde en 1998 l’Ecole internationale de formation professionnelle (EIFP) Michèle Yakice. Pour notre mère féline la formation est la base de toute chose. Les différentes formations diplômantes dispensées en cours théoriques et pratiques à l’EIFP Michèle Yakice prennent en compte la filière technique (G1/G2) et la filière professionnelle (Couture, Coiffure, Esthétique, Stylisme-modélisme) avec en ajout une filière énergie solaire. La coiffure tout comme la couture, l’esthétique et autres sont des métiers de passion car comme le martèle Michèle Okéi, directrice des études à l’EIFP Michèle Yakice « On se bat pour dire qu’on ne vient pas à la formation professionnelle quand on a échoué. C’est un engagement. On veut en faire un métier. On y vient par conviction et par passion ».

L’entrepreneure sociale

Comme un bon entrepreneure Michelle Yakice incarne les valeurs du parfait leader qui cherche à toujours vouloir aider les autres. Son credo : Apprendre un métier – Etre autonome et se prendre en charge. Ainsi près d’Abidjan dans le village de Montezo la mère féline construit avec l’aide de l’ambassade d’Allemagne en Côte d’Ivoire un centre de tissage composé essentiellement de jeunes filles déscolarisées, des jeunes filles mères qui créent des motifs de pagnes uniques destinés au Prêt à porter. Cette initiative selon la fondatrice permettra aux femmes du village d’avoir des revenus additionnels. Ses actions sociales ne sont pas qu’en faveur des femmes car pour son établissement la fondatrice met en place un incubateur en vue d’accompa- gner les élèves en fin d’étude afin de parfaire leur formation. « On s’est rendu compte qu’après la formation, les élèves ont du mal à développer leur propre entreprise, à créer leur marque. On propose donc de faire deux années de cours intensifs en formation pratique et la 3è, on va bosser dans une mini-entreprise de mode logée au sein de l’école. On va leur apprendre la comptabilité et le marketing pour parfaire leur formation. On leur apprendra à faire de la confection industrielle, du prêt-à-porter… A la sortie, chaque élève doit proposer un projet de lancement de nouvelle marque. Quand l’élève finit cet incubateur, il est opérationnel et a déjà sa marque », confirme Michèle Okéi, la directrice des études de l’école.

LA MERITANTE

Les difficultés il en existent mais cela n’a pas le charme de faire lâcher prise à Michelle Yakice, car se réinventer et s’adap-
ter font partie de ses qualités. « On vient de loin. Il y a eu des périodes de vaches maigres et des périodes grasses. Dans l’ensemble, la couture a connu de beaux jours dans les années 1980. La filière était vraiment rentable. Mais, il y a eu une chute avec l’arrivée de la friperie et beaucoup d’autres problèmes dont la cherté de la vie. Malgré quelques difficultés, on arrive quand même à se faire une place au soleil. On a développé le prêt-à-porter et ouvert des boutiques. On rend grâce à Dieu car on existe encore ». La clientèle de Michèle Yakice se chiffre en qualité et en quantité un peu partout dans le monde du fait de son style qui est un mix de la tradition africaine et de la modernité ce qui confère à ses tenues une originalité sans pareil.

Outre son savoir-faire, son courage, son professionnalisme et ses différentes actions sociales lui ont values plusieurs reconnaissances : Officier de l’ordre du mérite culturel ivoirien, Officier dans l’ordre du mérite national par la grande chancelière, Prix du meilleur artisan du président de la Répu- blique, le Prix de la meilleure entreprise artisanale…

GNENAN

Laisser un commentaire