• Comments: 0
  • Posted by: FELIN COMMUNICATION

POURRIEZ-VOUS ABANDONNER VOTRE CARRIÈRE PROFESSIONNELLE PAR AMOUR POUR VOTRE HOMME?

Charlène SINOU (Events Planner / Master of ceremony)

Le travail éloigne de nous trois grands maux: l’ennui, le vice et le besoin.

La carrière professionnelle d’une femme lui permet à la fois d’allier épanouissement et prise de responsabilités dans les obligations du foyer. De par ma contribution, mon mari jugera nécessaire le fait que j’évolue dans ma carrière car les réalités quotidiennes ne permettent plus la conception ancienne du rôle de la femme. Il a donc été question pour nous après plusieurs discussions de trouver le juste milieu qui me permettra de répondre efficacement à mes tâches de femme d’intérieur et d’entrepreneur. Il n’y a donc pas lieu de faire un choix mais plutôt des concessions. Comme me le dit souvent maman:  » le premier mari d’une femme c’est son travail »

Viviane SEYDOU (Assistante de direction bilingue)

Franchement je n’accepterai pas d’être femme au foyer, même à la demande de mon mari car c’est ensemble qu’on est fort. Souvent la vie nous joue des tours, et on ne sait jamais ce qui peut arriver dans l’avenir. Avoir deux entrées permet de pouvoir réaliser des projets si on ne se cache rien dans le foyer. Au cas où l’homme sens en ses capacités de prendre toutes les charges de la maison pourquoi pas. Mais personnellement je ne m’imagine pas en train de ne rien faire, car gagner sa vie rend fière et digne.

 Marina Christelle GNAMIEN (Caissière)

Je ne peux pas abandonner ma profession pour faire plaisir à mon mari. Tout d’abord mon travail contribue à mon épanouissement et me rend indépendante vis-à-vis de moi-même et de la société dans la mesure où je m’auto-suffis. Les femmes battantes sont des exemples pour nous aujourd’hui. Le travail contribue à l’épanouissement, à l’évolution et à l’indépendance de la femme. Donc toute femme doit travailler pour son autonomie financière et son évolution. Toute femme battante est aujourd’hui citée en exemple par conséquent aucune femme ne doit être en marge de cette évolution et de son autonomie.

Alida ANDJISSI (Doctorante en communication)

Non, je ne peux pas. Aujourd’hui l’on parle de l’autonomisation de la femme. Chaque femme doit avoir de quoi être financièrement autonome pour éviter le déni des ressources et les violences basées sur le genre. Aussi mon travail est une source de sécurité, en cas de mauvais incident  qui rendrait invalide mon mari, je pourrais subvenir aux besoins de la famille. Je ne peux pas rester à la maison, la vie est devenue difficile.

Laisser un commentaire