Les inspirantes

  • Comments: 1
  • Posted by: FELIN COMMUNICATION

Nées après l’indépendance, Femmes indépendantes !

Trois générations de femmes qui se rapprochent toutes par la qualité de leur travail, l’excellence et la rage de vaincre qui les caractérisent. Elles sont des modèles de réussite par leurs parcours exceptionnels jalonnés de challenges et de succès. Elles marquent leur génération d’une empreinte indélébile dans leurs domaines respectifs. Des finances à la production, en passant par l’entrepreneuriat, elles transforment tout ce qu’elles touchent en activité lucrative. Elles ce sont, Jeanine Diagou, Directrice générale du Groupe NSIA, Florence Koné, Directrice d’Advantage et Laëtitia N’cho, Directrice du Groupe Addict. Zoom sur ces trois grandes félines, déterminées, courageuses et entreprenantes.

Florence Koné, l’audacieuse

« Chaque femme a un potentiel pour devenir entrepreneur. Il faut peut- être que nous femmes acceptions de sortir de l’informel et donc de formaliser nos activités. Visons haut, visons loin, osons rêver grand »

Elle promeut l’entrepreneuriat, car pour elle, il ne faut pas se fixer des barrières mais plutôt oser. Oser, elle l’a fait, aujourd’hui, Madame Florence Koné est l’une des entrepreneures Ivoiriennes les plus influentes du secteur. Titulaire d’une maîtrise en science et technique, option biochimie c’est dans le domaine du marketing, de la communication et de l’édition qu’elle va exceller. Florence Koné débute sa carrière à l’Institut Pasteur avant d’intégrer Nestlé Côte d’Ivoire, puis SIFCA.

Entrepreneure dans l’âme, elle va se mettre à son propre compte et créer Advantage, en vue d’accompagner dans un premier temps, les Petites et moyennes entreprises (PME) dans la définition de leur stratégie marketing et de leur politique de vente et par la suite va étendre ses actions notamment en conseil en communication, marketing opérationnel et évènementiel. Puis, elle va lancer le « Festival des grillades », grande plateforme de promotion de la gastronomie ivoirienne qui va la révéler à la Côte d’Ivoire. Florence Koné, est initiatrice de plusieurs activités notamment, Pronails, la régie Indénié. Aussi est-elle directrice de publication du magazine et productrice de l’émission culinaire « Cordon Bleu ». Par le travail bien fait et la promotion de la culture et l’art culinaire ivoirien, Florence Koné a été faite Commandeur dans l’ordre du mérite agricole Ivoirien. Passionnée par l’entrepreneuriat, Florence Koné avance malgré les difficultés qu’elle considère comme des challenges. Pour elle, il faut croire en soi, croire en ses projets. Car « personne ne pourra le faire mieux que vous ».

Janine Diagou, la valeureuse

« Nous sommes dans un monde d’affaires dominé par les hommes, l’une de mes aspirations : arriver à l’égalité parfaite des sexes ».

À la tête de la Direction générale du Groupe NSIA, groupe exerçant dans le secteur de la banque et de l’assurance, Madame Bénédicte Janine Diagou apparaît dans le Top 50 des femmes

d’affaires les plus influentes du continent Africain publié par le magazine Jeune Afrique et figure au top 10 des 100 leaders africains de demain. Pour la qualité de son travail et par ses actions, elle a été élevée au grade d’officier de l’ordre national par la Grande Chancellerie de Côte d’Ivoire.

Elle prône constamment les valeurs humaines dans une logique relationnelle de transmission : celle du respect des autres, l’ouverture aux cultures différentes et la passion de la réussite. Elle avance et n’a pas peur du risque, car selon elle, l’ascension est le fruit de la rigueur, de l’engagement et du travail acharné. Economiste avertie, Janine s’investie également dans l’entrepreneuriat. Elle milite pour le leadership féminin et l’entrepreneuriat en particulier chez les jeunes. A cet effet, Bénédicte Jeanine Diagou a initié depuis 2017, le Prix Bénédicte Jeanine Kacou Diagou ( BJKD) , une compétition visant à aider les entrepreneurs ivoiriens et porteurs de projets ayant besoin d’un coup de pouce pour décoller et se performer. Femme engagée, elle est également la marraine de l’organisation Afrique Femme initiative positive, une coalition des femmes entreprenantes dans tous les domaines d’activité. Sa carrière, Janine la doit à son travail et son envie de réussir, comme elle tient à le préciser, « Je ne progresse nullement du fait d’être héritière. Je progresse par la force de mon travail et de mes résultats ».

Laetitia N’Cho Traoré, l’intrépide

« Je ne connais aucune fonction « Miss CI », il faut donc en tant que jeunes filles, qu’elles se concentrent sur leurs études, pour se réaliser en tant que femme. C’est le plus important »

La beauté, elle l’a intellectuellement et physiquement.  Loin du podium et de la couronne de Miss, Madame Laetitia N’Cho Traoré, est une vraie battante et une femme d’affaires aguerrie. Dans sa carrière, elle va occuper des fonctions de Responsable de la Stratégie et du Développement, de Directrice Commerciale et Marketing, de DGA puis de Directrice Générale Afrique Francophone.

Elle va aussi assurer la direction du “Groupe Côte Ouest”, qui représentera en Afrique francophone le premier distributeur de contenus audiovisuels en Afrique qu’elle a su gérer d’une main de maitre. Plus tard, elle va démissionner de son poste pour se lancer dans les affaires. Elle crée le Groupe Addict Spécialisé dans l’accompagnement des entreprises en matière de conseil en stratégie d’entreprise et Business développement. Elle se consacre aujourd’hui à l’accompagnement des PME et groupes sur diverses problématiques inhérentes à la vie d’entreprise. Laetitia N’Cho œuvre également dans l’entrepreneuriat des jeunes en général à travers l’accompagnement qu’elle en fait et de l’« empowerment » féminin en particulier. Pour son engagement, Laetitia N’Cho a été classée leader du futur du forum Crans Montana à Bruxelles. Puis sacrée, prix de la femme entrepreneure business Africa de l’année, organisé par l’AGYP, LE MEDEF, Business Africa et l’Institut Choiseul dont elle figure dans le classement top 100 Choiseul Africa. Autant de distinctions que Laetitia N’Cho a réussi à obtenir grâce à son travail. Car pour elle, il n’existe aucune fonction « Miss Côte d’Ivoire ».

Laisser un commentaire

Un commentaire

  • Liliane Sapohi

    Toutes ces femmes sont des inspirantes et des exemples concrets pour définir la femme autonome, courageuse, qui prend des initiatives et entrepreunante.