• Comments: 0
  • Posted by: FELINE

Estelle OKONKWO

“démarrer avec le minimum, maitriser le système, puis accroitre Son business.”

C’est une Féline, qui a fait ses premiers pas dans l’univers de la mode et de l’esthétique avec sa première Boutique  “Stella Mod et Nails” en Mars 2010 pendant qu’elle était encore sur les bancs. Aujourd’hui ce sont quatre franchises qui couvrent pour le moment Abidjan. Dame Estelle OKONKWO, cette cheffe d’entreprise connue sous le sobriquet de Stella fait preuve d’une détermination extrême et d’une forte personnalité. Rencontre avec cette férue de la mode qui cherche toujours à innover pour satisfaire sa clientèle.

stela mod'1

QUI EST LA FÉLINE QUI SE CACHE DERRIÈRE STELLA MOD’ ?

Je suis Estelle OKONKWO. Je suis ambitieuse, je n’aime pas échouer et j’aime être à la tête de tout ce que je fais.

 

LE SECTEUR DE LA BEAUTÉ EST EN PLEIN ESSOR QUELLES SONT LES ASTUCES POUR MAINTENIR LA CLIENTÈLE ?

On va dire déjà que j’aime ce que je fais, c’est par passion que je le fais. Je trouve toujours les moyens d’apporter une touche particulière à ma boutique. Pour preuve, je fais beaucoup de recherches au travers de mes voyages. Ce qui me permet d’innover avec les tenues et l’onglerie, bien que le marché soit concurrentiel.

VOUS ÊTES VOUS-MÊME COQUETTE, ES-CE LA RAISON QUI VOUS A BOOSTÉ POUR INVESTIR DANS LA MODE ET L’ESTHÉTIQUE ?

Je dirais oui ! (rire). Puisque c’est ma passion, tout ce qui est mode m’intéresse. Pour preuve, quand j’envoie des tenues que je fais porter par d’autres personnes pour faire la Publicité, j’ai pas assez de vente. Au contraire quand c’est moi qui les porte, alors c’est plus rentable.

STELLA MOD’ FAIT LA VENTE EN LIGNE OU EN MAGASIN ?

Je présente les articles en ligne sur les réseaux sociaux, nous faisons des livraisons, mais nous souhaitons que la clientèle vienne en boutique, même si tout ce qui est ici est déjà posté en ligne.

LA VENTE EN LIGNE EST-ELLE PLUS AVANTAGEUSE ?

Oui je peux le dire puisque je suis plus connue, grâce à internet. Aujourd’hui cela fait dix années que Stella Mod’ et Nails existe. L’activité était ren- table mais internet a boosté la vente.

QUEL ÉTAIT L’OBJECTIF EN CRÉANT STELLA MOD’ ET NAILS ?

Je voulais me faire connaitre déjà en Côte d’ivoire, puis montrer aux femmes qu’elles peuvent s’en sortir sans toujours avoir recours à leurs hommes. Ensuite être une source d’inspiration, un modèle pour les jeunes filles. Par ailleurs mon rêve était de créer plusieurs” Stella mod’ et Nails” et aujourd’hui grâce à Dieu, nous en avons ouvert quatre. Je peux dire que les choses vont bon train.

CRÉER UNE TELLE ENTREPRISE EXIGE DES MOYENS MAIS AUSSI DE L’ÉNERGIE ET DE LA RÉFLEXION. QUELS SONT LES SOUTIENS DONT VOUS AVEZ BÉNÉFICIÉ ?

Certes, Dieu m’a soutenu mais mon frère a contribué beaucoup ! Franchement sans lui, ça allait être difficile pour moi. Lorsque j’étais en voyage, il assumait les arrières et me faisait le retour des demandes et recommandations de la clientèle. Mieux nous travaillons en bonne collaboration. En outre, les autres membres de ma famille ont cru en moi. À ma première Boutique en mars 2010 à Marcory, ma mère était sceptique, parce que je partais encore à l’école. Mais par la suite, elle a vu tout le sérieux et les efforts consentis.

ENTREPRENDRE C’EST PRENDRE DES RISQUES .VOUS N’AVEZ PAS PEUR D’ÉCHOUER ?

Non je n’ai pas peur ! si je perds, je vais reprendre parce que c’est une leçon pour moi de perdre, ç’est pas une fin en soi ; quand je perds, j’essaie de tirer une leçon et je recommence ; en fait je n’ai pas peur d’investir et puis j’ai confiance en moi. Quand j’investis je ne regarde pas, je n’écoute personne quand on me dit non non il y a des risques, je fonce. A chaque coin de la Rue, vous trouverez une onglerie. mais j’en fais fi .

LE MONDE CONNAIT UNE ENORME CRISE SANITAIRE DÛ AU COVID 1, QUELS SONT LES IMPACTS SUR L’ACTIVITE DE STELLA MOD’ ?

La crise nous touche beaucoup, on a dû fermer comme les autorités nous l’ont demandé. C’est vraiment dur car mes employés ont des charges,c’est assez difficile pour tout le monde ,mais on comprend que cette mesure de fermeture des commerces est pour notre bien,on espère juste que cette crise s’arrêtera très bientôt. Ce qui nous réconforte un peu c’est que nous continuons à faire la livraison de nos articles.

UN CONSEIL POUR LES DÉBUTANTES EN ENTREPRENEURIAT ?

Pas du tout, bien au contraire, ça me fait de la publicité et j’assume. C’est une question qui revient tout le temps ! Lorsque je reçois des appels, disant ; “je veux commencer une activité, avec combien, je peux démarrer ?” Pour moi, cette façon de procéder n’est pas celle qu’il faut. Quand on veut commencer une activité, on a pas besoin de beaucoup ! La plupart des commerces qui ont commencé avec beaucoup, n’ont pas fait long feu. Je conseille alors de démarrer avec le peu. Mais si tu attends beaucoup d’argent pour investir, c’est compliqué par la suite. En entrepreneuriat tout s’apprend. Il faut démarrer avec le minimum, ensuite maitriser le système, puis accroitre son business.

QUELLE DÉFINITION DONNEZ-VOUS D’UNE FEMME FÉLINE?

Pour moi, une femme féline est une battante, elle ne recule pas, elle est une lionne. Elle ne connait pas le découragement. Elle n’a pas peur. Lors- qu’elle échoue, elle se relève.

QUELLE FÉLINE ÊTES VOUS ?

Je suis une lionne, au vu de tout de ce que je dégage comme énergie et détermination.

Marina KONAN

Laisser un commentaire