• Comments: 0
  • Posted by: FELINE

Nigéria

Temitope Ogunsemo révolutionne le secteur de l’Education

Il fait partie des jeunes entrepreneurs prometteurs de l’Afrique. Il est titulaire d’un Master en gestion de systèmes d’informations obtenu à l’Université de Salford Grande-Bretagne. Son domaine de prédilection, c’est la technologie. Il est arrivé à marier technologie et Education pour donner un beau cocktail de réussite grâce à son l’application Myskool Portal. Comment faciliter l’apprentissage, la gestion, le stockage et l’archivage des données dans les différentes écoles au Nigéria, c’est le défi que s’est lancé Temitope Ogunsemo, jeune nigérian de 34 ans et fondateur de Krystal Digital à travers Myskool Portal.

Il faut le rappeler, Krystal Digital est une entreprise à croissance rapide spécialisée dans le développement et le déploiement d’applications ou de logiciels personnalisés et orientés service, de même que dans la formation en technologie de l’information.

Aujourd’hui, avec plus de 150 employés, un chiffre d’affaires annuel estimé à près de 2 milliards de Fcfa, 65 000 étudiants utilisateurs, plus de 50 lycées publics clients dans le pays, l’on peut dire que Temitope Ogunsemo a réussi son pari. Toutefois, il n’entend pas se reposer sur ses lauriers mais plutôt innover, travailler à l’amélioration de ses solutions, à les diversifier afin de rester toujours compétitif sur le marché.

L’éducation étant la base de tout développement, pour lui, il importe que la technologie s’invite dans l’Education dans le but d’aider à l’amélioration de l’apprentissage : « Nous croyons que l’accélération de l’adoption des technologies dans nos salles de classe donnera plus de capacités aux enseignants pour améliorer les retombées de l’éducation, combler le fossé numérique et plus important encore, fournir aux étudiants l’éducation dont ils ont besoin pour occuper les emplois dans la nouvelle économie du savoir », indique-t-il.

Tout comme Temitope Ogunsemo, de nombreux jeunes entrepreneurs africains œuvrent, chacun, à leur niveau de compétence, pour développement du continent.

Larissa DAGBA

Laisser un commentaire