• Comments: 0
  • Posted by: FELINE

FADIGA AGNES AUDE JOËLLE : LA CHANCE FAIT PARTIE DU TALENT


L’illumination arrive lorsqu’elle reçoit de sa marraine un kit de perles. Son instinct créatif se met en mouvement et elle développe une véritable passion autour de la confection des accessoires. Chargée de production dans une chaine de télévision et photographe professionnelle, user de ces mains est plus qu’un atout pour elle, c’est un don. Objectif ou kit de perles pour confection d’accessoire en main notre féline sait utiliser de ses talents pour s’assurer une vie paisible.

 

.

NAFASI (LA CHANCE)

Comme le dirait l’autre « la chance fait partie du talent », car plusieurs n’ont pu exceller dans leur domaine malgré leur génie créatif pas faute de chance. NAFASI qui signifie chance en swahili est le nom qui lui ai venu à l’idée quand elle se décide à faire de sa passion pour la création d’accessoire un commerce. Au départ notre féline n’avait l’intention de commercialiser ces créations car elle les créait juste pour son plaisir. Sur insistance de ses amies et futures
clientes, elle décide de vendre ses créations puis à les présenter au grand public par la création de sa page Facebook. Cela lui donne droit à plus de visibilité donc plus de clients, quelle chance ! NAFASI est lancée.

 

.

CULTIVER L’EXCELLENCE POUR MIEUX SE VENDRE

Quoique passionnée dans la création d’accessoires parce que créative à souhait, l’objectif de Aude c’est de valoriser dans tout ce qu’elle fait
l’Afrique, ses traditions et coutumes. Vous verrez cette touche traditionnelle à travers ‘’les poids AKAN’’ et les cauris qu’elle utilise dans ses œuvres. Par ailleurs elle essaie de moderniser certaines créations afin qu’elles puissent être utilisées aisément au quotidien. Outre les bijoux la marque objective de se diversifier dans la confection de linge de maison, de maroquinerie et d’ameublement. Le projet social qui se cache derrière
NAFASI c’est de pouvoir accompagner les pénitentiaires afin de leur apprendre un métier qui pourra les rendre autonome et favoriser leur insertion dans la société. A notre question de savoir comment mieux vendre ses articles elle réponds qu’« il faut avoir la culture de l’excellence pour réaliser des accessoires avec des détails impeccables et un rendu parfait »

 

.

UN BON TRAVAIL POUR UN BON BENEFICE

Son fond de démarrage s’élèvait à 25.000 FCFA, mais elle a pu avec ses importants bénéfices (40%) augmenter le capital de son commerce afin de produire des accessoires en grands nombres pour le bonheur de ces
clients. La qualité de son travail a été reconnue à telle enseigne que ses créations sont commercialisées en plus d’Abidjan, en France et au Canada. Si le travail artistique exige de l’abnégation, notre féline y ajoute de la patience, de l’amour et de la créativité.

.

Alors chères Félines idée business ou pas ?

Goulby

Laisser un commentaire