• Comments: 0
  • Posted by: FELINE

LA RESTAURATION À DOMICILE, UN MOYEN DE LUTTE CONTRE LE CHÔMAGE

« Le secteur de la restauration à Abidjan connait de nos jours, un essor. Rester sur place, et commander de la nourriture fait à domicile, c’est la tendance du moment. Ce concept de restauration à permis de créer des activités rentables.
Kady en a fait son gagne-pain depuis le mois de Juin de l’année dernière. Habitant la commune de Yopougon, Kady Kamagaté, directrice de la structure Kady Délice est partie du constat que des personnels des entreprises ont parfois du mal à se déplacer au cours de la pause- déjeuner

.

Elle a donc décidé de concocter des repas à son domicile et les faire livrer dans la commune de Cocody et à certains clients particuliers. Sa stratégie, prendre les réservations des clients 24heures avant le Jour J soit par téléphone ou en ligne Cette activité devenue courante depuis quelques temps qui contribue à la lutte contre le chômage.

Kady Kamagaté déclare gagner en moyenne 10.000 fcfa par jour, de quoi à renforcer ses formations en entrepreneuriat et sa vente de bazin (tissu fait à base du coton orné), que notre diplômée en BTS mène para- llèlement à la restauration. Les embouteillages à l’heure indiquée de la livraison des repas par des personnes commises à la tâche, le souci d’être confronté à la pénurie de certains légumes servant à la confection du tchep (met fait à base de légume et spécialité du Sénégal), repas le plus prisé font partir du lot des risques de cette activité dont Kady Kamagaté dit être fière d’exercer du lundi au vendredi. La particularité de Kady Kamagaté est d’offrir gratuitement un dessert à sa clientèle selon les fruits de saison disponible ou un thé naturel (kinkeliba, gingembre avec menthe) à sa clientèle.

Les projets, Kady en a grande la tête, elle envisage ouvrir son restaurant tradi-moderne, un brassage culinaire sénégalo- malienne accessoirisé d’œuvres d’art, sans oublier la création d’une ONG pour venir en aide aux enfants atteints de troubles mentaux

Marina Konan

Laisser un commentaire