• Comments: 0
  • Posted by: FELINE

Le dépistage précoce, un moyen de prévenir le cancer du col de l’utérus

En marge de la célébration du mois d’octobre dédié à la lutte contre le cancer du sein, dénommé « octobre rose », Felinewebzine a voulu jouer sa partition dans la lutte contre ce fléau, en parlant du cancer du col de l’utérus. A cet effet, l’équipe a rencontré le Dr Kouassi Comoé Jean Claude, chargé de partenariat et de la multi-sectorialité au Programme de lutte contre le cancer en Côte d’Ivoire (PNLCa). Il nous dit tout sur la réalité de ce cancer dans notre pays.

QUELLE EST LA SITUATION ACTUELLE DU CANCER DU COL DE L’UTERUS EN COTE D’IVOIRE ?

Le cancer du col de l’utérus est le 2ème cancer le plus fréquent après le cancer du sein et la première cause de décès par cancer chez la femme en Côte d’Ivoire (CI). Chaque année, 1789 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus sont diagnostiqués avec 1448 décès. Le diagnostic est tardif dans 70% des cas limitant toute possibilité de guérison. Ce sont des femmes jeunes avec une moyenne d’âge autour de 45 ans.

EXISTE-T-IL UNE PARTICULARITE DANS LA LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS PROPRE AUX FEMMES VIVANT EN COTE D’IVOIRE ?

La lutte contre le cancer du col de l’utérus en CI suit les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il existe 3 types de prévention.
La prévention primaire qui consiste à :

    • Sensibiliser sur les facteurs de risque de la maladie par des conférences organisées par le PNLCa, les ONG de lutte contre les cancers et les sociétés savantes à l’endroit de la population et des professionnels de la santé.
    • Vacciner les filles contre le virus (le virus du papillome humain) responsable du cancer du col de l’utérus. Le vaccin à l’échelle nationale démarrera en novembre 2019 avec comme cible les filles âgées de 9 ans.

La prévention secondaire qui consiste à :

    • – Dépister toutes les femmes à partir de 25 ans contre le cancer du col de l’utérus. En cas de résultat positif, un traitement efficace par la cryothérapie ou la résection à l’anse diathermique leur sera est proposé. A l’initiative du PNLCa, 134 sites de dépistage du cancer du col de l’utérus intégrés dans les services de santé de la reproduction sont repartis dans toutes les régions sanitaires du pays. La méthode de dépistage recommandée est l’inspection visuelle après application de l’acide acétique. Les femmes ménopausées sont encouragées à faire le frottis cervico vaginal.

La prévention tertiaire qui consiste à :
Traiter les cas de cancers diagnostiqués.
Il est bon de savoir qu’il existe depuis 2018 un centre de radiothérapie à Abidjan. Ce qui améliore la prise en charge des femmes diagnostiquées avec un cancer au stade tardif.

QUELS SONT LES SYMPTOMES DE CETTE PATHOLOGIE ? LE CANCER DU COL DE L’UTERUS EST-IL CONTAGIEUX ?

Le cancer du col de l’utérus n’est pas contagieux.
Le symptôme principal : ce sont des saignements vaginaux provoqués par la toilette intime ou après les rapports sexuels au début de la maladie. Quand la maladie évolue, ces saignements surviennent de façon spontanée et s’accompagnent d’autres symptômes tels que :

  • des écoulements vaginaux malodorants
  • des douleurs pelviennes
  • du sang dans les urines

LE DEPISTAGE DU CANCER DU COL DE L’UTERUS PEUT–IL SE FAIRE PAR LA FEMME, ELLE-MEME OU NECESSITE-T-IL OBLIGATOIREMENT L’INTERVENTION D’UN SPECIALISTE ?

Le dépistage du cancer se fait au centre de santé par des prestataires de soins formés.

COMBIEN DE CAS DE CANCER DU COL DEPISTEZ-VOUS PAR MOIS?

En milieu hospitalier, environ 30 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque mois. La couverture du dépistage reste néanmoins faible en dessous des 2%. La majeure partie des femmes ont un bas niveau socio-économique, ignorantes et ne se font pas dépister.

BEAUCOUP DE PUBLICITE SE FONT AUTOUR DU CANCER DU SEIN ET MOINS POUR LE COL DE L’UTERUS. QUELLES EN SONT LES RAISONS ?

On sensibilise pour les deux cancers, mais la particularité du cancer du sein c’est qu’un mois spécial notamment le mois d’octobre est dédié à la lutte contre ce cancer dans le monde.

QUE FAUT-IL FAIRE POUR PREVENIR LA MALADIE ? COMMENT DE FOIS LA FEMME DOIT SE FAIRE DEPISTER PAR AN ?

Pour la prévention, il faut :

  • Sensibiliser sur la maladie (les facteurs de risques, la cause, les signes et les moyens de prévention et traitement)
  • Vacciner les filles contre la maladie à partir de 09 ans
  • Dépister les femmes à partir de 25 ans et suivre le rythme de suivi prescrit par l’agent de santé

QUEL APPEL LANCEZ-VOUS DANS LA LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS ?

Tout le monde doit participer à la lutte contre le cancer du col de l’utérus. Les décideurs, les professionnels de santé et la population doivent être sensibilisés sur cette maladie qui est un véritable problème de santé publique. Les filles dès 9 ans doivent se faire vacciner, les femmes ayant 25 ans doivent se rendre dans les centres de santé pour bénéficier du dépistage ou d’un diagnostic précoce, car tout cancer diagnostiqué tôt peut se guérir.

Marina KONAN

Laisser un commentaire