• Comments: 0
  • Posted by: FELINE

COMPLICITÉ AVEC SA BELLE MÈRE, POUR OU CONTRE ?

POUR : MA BELLE-MÈRE COMME MA MÈRE

Se marier implique aussi de faire partie d’une nouvelle famille, celle de son conjoint ou sa conjointe. Mais il est courant de constater qu’il existe très souvent des difficultés dans la relation conjointe/belle-mère. Ahhhh toujours les femmes et leurs affaires inexplicables, comme on le dit le plus souvent. Mais la question sur laquelle nous allons nous accentuer est la complicité entre belle-fille et belle-mère. En effet je suis pour ceux qui affirment qu’il doit avoir une bonne et belle complicité entre une belle-mère et une belle-fille. Généralement les mères sont très souvent protectrices concernant leurs garçons et la relation avec leur belle-fille est tout autre. Cette relation dans certains cas s’avère un peu complexe. Chaque personne cherche à conserver une place de choix auprès de son compagnon ou de son fils. La belle-fille doit considérer sa belle-mère comme sa mère, comme une personne âgée, comme une personne importante et essentielle dans sa relation avec son homme. Dans un premier temps elle doit pouvoir l’adopter, la traiter et la respecter comme sa propre mère même s’il y’a des belles mères un peu plus difficiles. Deuxièmement elle doit être patiente et positive envers sa belle-mère car généralement les mères ont en tête l’image d’une femme idéale pour leur fils. Elles doivent amener la belle-mère à les apprécier. En outre la belle-fille doit faire preuve d’empathie, elle doit avoir en esprit l’idée de créer une bonne communication avec sa belle-mère, mais surtout l’intégrer pour la bonne marche de son ménage en prenant conseils avec elle quant aux petites astuces de cuisines et autres conseils. Ainsi la belle-mère sera mise en valeur et se sentira utile. La bible nous dit tu honoreras ton père et ta mère donc si une belle-fille considère sa belle-mère comme sa mère il n’y a pas d’inconvénient de créer une belle et bonne complicité de mère à fille pour éviter les difficultés dans le couple et avec son homme.

 

Larissa GOURENE/ Assistante juridique

CONTRE : MA BELLE-MÈRE N’EST PAS MA MÈRE

Amabilité avec sa belle-mère ok mais complicité je dirai non. La belle-mère n’est pas une copine encore moins un alter ego. Il est important de maintenir la différence de génération à son égard. Et être dans une complicité avec sa belle-mère lui autorise une effraction dans votre intimité, par exemple les rituels de visites trop fréquentes, trop prolongées ou à l’improviste. Je préfère me référer à ma mère pour les éventuels conseils et garder des rapports cordiaux avec ma belle-mère. Car celles-ci ne tardent pas à prendre parti pour leur fils quelque soit le problème qui se posera. Le conjoint quant à lui doit toujours rassurer sa femme en lui montrant qu’elle reste la première, son avis doit davantage compter que celui de sa mère, même si elle n’a pas toujours raison.

 

Jocelyne KRA/ Medecin

Laisser un commentaire