L'inspirante

  • Comments: 0
  • Posted by: FELINE

Madame MYRANDA DEKOU : « Abandonner, n’est pas une option »

Madame, Myranda Dekou, a toujours eu le goût de l’entrepreneuriat. Pour preuve, elle l’a débuté étant déjà sur les bancs. De fil en aiguille, est né MAWUS’SE Group dont elle est la CEO. Myranda Dekou ne s’arrête pas là, elle est aussi Corporate and personal image trainer. Découvrez à travers les lignes qui suivent, Myranda Dekou, une femme pour qui, abandonner, n’est pas une option.

PARLEZ-NOUS DE VOTRE HISTOIRE AVEC L’ENTREPRENEURIAT

Elle ne va pas sans la création, en 2007, de Mawus’se, enseignes de vêtements prêt à porter pour Homme et Dame. Depuis 2014, j’ai ouvert l’institut Le Boudoir de Mawus’se qui fait son petit bonhomme de chemin. L’entrepreneuriat, c’est une longue histoire. Je l’ai démarré très tôt, par paliers que je continue de gravir. J’ai travaillé pour des entreprises de la place. Je ne me sentais pas très à l’aise dans la sédentarité. Puis, à un moment, J’ai bifurqué rapidement. Il y avait cette petite voix, vers l’entrepreneuriat, qui me sollicitait tout le temps. Je me suis mis à plein temps en 2004, avant la création des enseignes.

VOS PLUS GRANDES CRAINTES DANS CE QUE VOUS FAITES ?

Dans le secteur du service, le plus gros défi est celui de proposer le meilleure service au meilleur moment. D’où ce challenge perpétuel de l’innovation et de l’originalité pour ce démarquer de la concurrence.
Aujourd’hui, la clientèle est très exigeante. Il faut donc relever le défi de la performance et de la qualité.

VOUS EST-IL ARRIVÉ DE VOULOIR ABANDONNER ?

L’entreprenariat est loin d’être un long fleuve tranquille. Il arrive des moments de doutes, de fortes turbulences durant lesquels il faut savoir bien s’entourer et se laisser guider par d’autres plus expérimentés. Pour un entrepreneur, abandonner, ne doit pas être une option. Trouver une autre voie, rebattre les cartes s’il le faut. Mais ne jamais baisser les bras.

DE PAR VOTRE EXPERIENCE, POUVEZ-VOUS NOUS DIRE S’IL EST POSSIBLE DE VIVRE DE SA PASSION ?

Quand on est passionné, on donne le meilleur de soi. Les grandes réussites naissent d’une passion, d’un amour. Chez certaines personnes cela peut mettre du temps mais au bout du compte le travail guidé par cette petite voix intérieure finit par payer et c’est là toute la différence.

LE MONDE MET DE PLUS EN PLUS LES FEMMES EN AVANT, QUELS AVANTAGES PEUVENT-ELLES EN TIRER ?

C’est à n’en point douter autant de plateformes et d’occasions de mettre en avant nos idées, nos compétences. D’être les portes voix de ces nombreuses femmes qui subissent en silence des injustices à travers le monde, mais également d’impacter de manière positive notre environnement immédiat. Il faut se faire à l’évidence qu’aucun développement ne se construira sans l’autonomisation de la femmes.

L’ON VOIT DE NOMBREUSES PERSONNES ENTREPRENDRE ET CERTAINES ESSUYER DES ÉCHECS VOIRE FAIRE FAILLITE, QUELLES SOLUTIONS POUVEZ-VOUS PROPOSER À CEUX QU’ILS VEULENT ENTREPRENDRE AFIN QU’ILS ÉVITENT CE PIÈGE ?

La maîtrise de son environnement est un préalable. Ensuite, planifier, faire du suivi et être rigoureux dans la gestion de ces finances. Éviter les investissements hasardeux. S’entourer de personnes qui nous poussent vers les sommets.

QUE REPRÉSENTE LA JOURNÉE DU 8 MARS POUR VOUS ?

Elle vient nous rappeler que rien n’est encore acquis pour nous les femmes dans ce monde. La lutte pour les droits des femmes doit être un combat de tout instant. Aussi pour moi La journée du 8 mars vient, comme une journée-bilan, et les 364 autres pour œuvrer à l’autonomisation effective et à réduire les écarts entre hommes et femmes.

LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME, CETTE ANNÉE, A POUR THÈME « PENSER ÉQUITABLEMENT, BÂTIR INTELLIGEMMENT, INNOVER POUR LE CHANGEMENT ». POUR VOUS COMMENT ARRIVER À CET IDEAL ?

Seules des actions concrètes et continues pourront faire bouger les lignes. En Afrique les femmes sont à féliciter car elles obtiennent des avancées significatives face à certaines traditions ancestrales qui ne valorisent plus la femme et la jeune fille.

PENSEZ-VOUS QU’ON ATTEINDRA UN JOUR, L’ÉGALITÉ DES SEXES ?

Oui. Le jour où nous arrêterons de célébrer la journée internationale du 08 Mars. La question de l’égalité homme femme ne se posera plus.

QUELLE FÉLINE ÊTES-VOUS ?

La panthère

Marina KONAN

Laisser un commentaire