Belles decouvertes

  • Comments: 0
  • Posted by: FELINE

L’espace Poegnan : entre culture, plaisir et design contemporain

Waouh ! C’est déjà les fêtes de fin d’année, et à cette occasion, l’Espace Poegnan s’annonce comme le cadre idéal pour tout type d’événement notamment, les réceptions de mariage, les sorties détentes, les séminaires et After work. Alors, pourquoi ne pas l’offrir en cadeau de mariage à l’un de vos proches ?


« Poegnan » en Guéré (ethnie de l’Ouest de la Côte d’Ivoire) signifie : regarder dans la même direction. Comme pour dire aux mariés qu’ils doivent regarder dans la même direction. En d’autres termes, voir de la même manière pour la promotion de l’esprit d’équipe.


Un espace pour la valorisation de la culture Wè


Elégant et paré d’un jardin vert, d’une fontaine et d’une cascade, l’espace Poegnan apporte une note de bien-être et de divertissement à ses visiteurs. L’air frais qui s’y dégage vous transporte au cœur des paysages Wè. Par ailleurs, un décor en bambou, toujours dans le but de préserver l’environnement et l’espace vert, nécessaire pour une bouffée d’oxygène a été aménagé pour vous. L’espace Poegnan, unique dans son style et son ambiance, au cœur de la cité de Cocody, se veut un lieu de promotion de la culture Wè, un appel à la préservation de la culture des dix-huit montagnes et un trait d’union entre le modernisme et la tradition Wè.

Du point de vue confort !


Cet établissement tout indiqué vous invite pour la célébration de mariages, anniversaires, barbecues, brunch, expo vente, diner d’entreprises, location espace et mise à disposition de logistique, sans oublier l’organisation d’ateliers éducatifs et ludiques pour enfants et adultes. Tous les âges ont tous une raison de faire un tour à l’espace Poegnan, en famille, entre amis, entre amoureux…

Pour les fêtes de fin d’année et d’autres événements, il n’y a pas mieux que cet Espace Zen.

Détente : Oui !

Activités didactiques : Oui !

Vous avez dit espace Poegnan ? Affirmatif !

Nb : Espace Poegnan : Angré, 8e Tranche après le Pont Soro.

Marina KONAN

Laisser un commentaire